4. Soirée Développement en flux, le 14 janvier 2014 à 18h45

Programme de la soirée

  • 18h45 : Accueil des participants

  • 19h: "Ce que j'ai appris en 6 ans de livraison logicielle chez un éditeur" par Sébastien Douche
  • 21h : Apéritif et réseautage


Pour tous

Vous êtes :

  • Product Owner de Scrum

  • Product Manager de l'Extreme Programming ou Lean

  • Analyste ou Testeur fonctionnel

  • Expert métier

  • Consultant AMOA

  • Chef de Projet Utilisateur ou Fonctionnel

  • Business developer

  • Marketeur

  • etc.


Vous participez ou êtes intéressés par l'ensemble de la chaine logicielle, cette session REX (Retour d'EXpérience) est faite pour vous.


Présentation de la session


Sous la forme d'un retour d'expérience, Sébastien Douche, directeur technique et responsable R&D nous livrera ce qu'il a appris autour de la livraison logicielle
et ses réflexions sur l'aspect organisationnel au-delà de l'agilité ou du devops.

C'est un éditeur logiciel qui, à bout de souffle, tente désespéramment de livrer sa nouvelle version depuis 1 an. 6 ans après,
ce même éditeur livre régulièrement de nouvelles versions : tous les mois en interne et tous les 3 mois à ses clients. Et cela sans Q/A ni
pré-production. Comment est on passé d'un modèle a l'autre ? Cette présentation est l'histoire de ce changement, plus précisément des
enseignements que j'en ai tiré. Principalement ce que je nomme "le développement par le flux", d'inspiration Lean où se greffe des
pratiques Agile et Devops, aidé par des outils comme Git ou la virtualisation.

 


Biographie de Sébastien Douche


Développeur amateur depuis 84, utilisateur de logiciel libre depuis 95, je suis un vieux Geek. Fainéant par nature, je suis à la recherche constante de tout moyen pour faire mieux avec moins d'effort. Professionnellement, j'occupe les postes de directeur technique et de responsable R&D chez un éditeur Français, me permettant d'assouvir mes passions pour le développement logiciel, l'administration système, le coaching technique et la gestion d'organisation.

Comments